The Duke – Dave Brubeck

Le 5 décembre 2012 nous quittait le célèbre pianiste de jazz américain Dave Brubeck.

D’un certain point de vue (c’est-à-dire du mien), la célébrité de ce pianiste est à double tranchant. Le succés de Take Five (et de l’album Time Out) lui a sans doute permis de poursuivre sa carrière comme il le souhaitait. Mais cela a aussi figé son oeuvre aux yeux du public. Peu de gens connaissent d’autres disques de lui, finalement.
Je suis tombé ici ou là sur des vidéos ou des morceaux qui me font découvrir un pianiste au toucher délicat, au swing certain, aux sonorités presque classiques par moment, et développant une approche harmonique plutôt inhabituelle. J’ai re-découvert des morceaux devenus des standards, comme In your own sweet way, ou The Duke.

Voici, partiellement, le relevé de The duke, en solo, sur l’album Brubeck Plays Brubeck.

Et puis, juste un petit exemple de block chords (entre autres en drop 2) à la fin du morceau :

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *