Hank Jones – The Oracle (1989)

J’ai re-découvert récemment cet album (merci Clém), assez incroyable en fait, au casting somptueux (Dave Holland, Billy Higgins) :

Hank Jones trio

J’ai relevé deux morceaux du disque, Interface (Hank Jones) et The Oracle (Dave Holland, déjà enregistré sur ce disque entre autres… ). Deux morceaux intéressants, car un peu modal (de longues plages d’un seul accord, mais pas que…), ce qui est un exercice assez rare chez Hank Jones, mais qui ne le dérange pas le moins du monde.
Je conseille aussi vivement l’écoute de Beautiful Love sur le même disque. (le 4ème degré mineur sur la première mesure de la 2ème fois…un détail qui pour moi donne tout l’intérêt de la version (en fa mineur d’ailleurs)).
Et, sans vouloir tomber dans le cliché, l’interaction dans ce disque est incroyable. Comme à chaque fois que j’écoute des musiciens de ce niveau, la maîtrise du son du trio me laisse sans voix, et me confirme que le jazz est une vraie musique de tradition et de culture.

Bonne écoute, et bon travail !


Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *