1 jour, 1 phrase #15 – Bill Evans & Chet Baker

On ne le dira jamais assez, les années 58-59 sont incroyables en ce qui concerne le jazz. De nombreux musiciens sont à leur maturité, et de nombreux disques incontournables aujourd’hui paraissent : Somethin’ Else, Moanin’, Stan Getz and the oscar peterson trio, Giant Steps, Kind Of Blue, Portrait in Jazz, et bien d’autres ! Tous ces noms d’albums résonnent et donnent le sourire au musicien de jazz ! … Parmi ceux-ci, il y a également Chet, la réunion de deux monstres du jazz (entre autres monstres, bien sûr…), Bill Evans et Chet Baker. Deux musiciens hors-pairs qui se démarquent par une certaine approche du jazz, et qui ont connu une célébrité certaine.

Je ne m’attarderai pas sur cette magnifique pochette, ce n’est pas le sujet ici. On peut tout de même signaler que cette photo est de Lawrence Shustak, photographe qui a pris de nombreux clichés magnifiques des grands maîtres du jazz des années 50-60 notamment.

You and the Night and the Music (Chet)

L’album est extrêmement reposant, ce qui, en cette période de crise sanitaire, est tout à fait bienvenu. Les arrangements sont épurés et les formes simples. On y retrouve Herbie Mann à la flûte, Pepper Adams au baryton, et Kenny Burrell (sur les morceaux où Bill ne joue pas). C’est donc avec une grande joie que j’ai écouté et relevé diverses choses jouées par Bill Evans.

Une partie de l’album est enregistré le 30 décembre 1958. Et l’autre moitié du disque le 19 janvier 1959. Il est remarquable d’observer que c’est ce même jour que Bill Evans enregistre quelques pistes en trio avec la même rythmique (Philly Joe Jones et Paul Chambers), pistes qui sortiront bien plus tard sur l’album On Green Dolphin Street.

You and the Night and the Music (Bill Evans album)

Sans tomber dans l’obsessionnel, il est parfois intéressant de s’intéresser aux dates d’enregistrements, surtout à cette période, pour pouvoir faire des connexions entre les albums, et suivre également le parcours musical de tel ou tel. Je consulte souvent le site JazzDisco, qui répertorie de façon chronologique les sessions d’enregistrements de nombreux jazzmen.

Le .pdf se trouve dans la boutique. Encore une fois, il correspond un peu à un outil de travail, un support pour ceux qui voudrait aller plus loin sur le piano. Vous pouvez bien sûr relever vous-même vos passages préférés… Quoi de plus agréable que de se laisser porter par l’écoute de ce disque en travaillant le jazz ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *